Sacs

Affichage de 1–30 sur 52 résultats

Affichage de 1–30 sur 52 résultats

L’incroyable histoire du sac à main… fait main !

D’abord à vocation utilitaire durant l’Antiquité (contenir de l’argent), puis servant à donner l’aumône au Moyen-Age (les plus fortunés utilisent de petites bourses pour sortir un sou, leurs vêtements n’ayant pas de poches), ce n’est qu’ XIè siècle que le terme sac à main fait son apparition. Le mot sac provient ainsi de l’hébreu « sak » qui désigne une étoffe grossière composée de poils de chèvre.

Symbole de statut social à la renaissance, plus discret au XVIIè siècle (les femmes portent des sacs accrochés à leur taille, masqués par les étoffes des robes), le XVIIIè siècle voit l’arrivée de la pochette, rehaussée de broderies, de perles, appelée réticule et portée à la main.

Fin XIXè, avec l’essor des voyages, apparaissent de plus en plus de sacs, de toutes tailles. Désormais, ils se ferment, les femmes emportent leurs effets personnels en toute discrétion.

Durant la première guerre mondiale, le cuir classique est rare. Peaux de reptiles, fourrures et plumes font ainsi leur apparition puis les Années Folles apportent de nouvelles danses : pour ne pas s’encombrer d’un sac, la mode est aux mini-sacs tenant dans la main.

Vers 1930, les femmes veulent un sac solide pour un trajet en automobile ou durant une croisière transatlantique. Le style Art déco fait naître des formes originales et les femmes désirent un sac pour chaque moment de la journée … un grand pour la journée, et un plus petit pour le soir.

Rappelons-nous… Christian Dior écrit en 1954 : « Vous pouvez porter le même ensemble du matin au soir, mais pour être parfaitement habillée, vous ne pouvez pas garder le même sac : très simple pour le déjeuner, plus petit pour le soir, avec plus de fantaisie si vous le désirez »….

Dès 1940, à défaut de cuir, de nylon ou de laine, les femmes portent pour des sacs en tissu, en paille ou en raphia, d’un aspect plus rustique.

L’après-guerre est marqué par l’univers glamour d’Hollywood, le sac s’affiche aux bras des stars et des actrices, auxquelles il fait concurrence tant il brille !

Puis Coco Chanel imposera le sac bandoulière… élégant, simple et pratique. Coco lui adjoint une chaîne plus longue permettant aux femmes de le porter en bandoulière pour rester libres de leurs mouvements.

S’en suit une période une période faste avec un marché devenu mondial. Les marques de luxe se lâchent avec leurs « it-bags », sacs tendances incontournables portés par des célébrités dans les magazines, les clips, les défilés de mode… Sans oublier des sacs mythiques comme le Birkin, le Kelly Bag (Grace Kelly) d’Hermès ou le sac Dior dédié à Lady Di…

Enfin, la mise au rebus des sacs en plastique dans les commerces, permet la montée en force des grands sacs Cabas, dans lesquels on peut tout ranger…

De l’utilitaire à l’agréable, le sac à main est vraiment devenu un accessoire de mode indispensable utilisé au quotidien par les femmes. Il contient leurs secrets, les suit partout, sublimant leurs tenues, style, look et féminité.

Le sac intrigue depuis toujours …

Concernant le sac à main, les hommes se posent bien des questions…

Pourquoi les femmes ne se séparent-elles jamais de leur sac à main ?

Que mettent-elles dedans ? Comment retrouvent-elles leurs affaires dans ce fourre-tout ?

Et plus le sac est grand, plus il se remplit ! Pourquoi ?

Chut…, Seules les femmes savent et c’est bien comme cela !

Des expressions sont nées…

Aujourd’hui, “vider son sac” signifie “exprimer le fond de sa pensée”, “dire ce qu’on a sur le cœur”. Au XVIIe siècle, les avocats rangeaient des documents nécessaires pour plaider dans des besaces. Au cours des procès, ils déballaient donc les pièces au fur et à mesure de leurs plaidoiries jusqu’à vider entièrement – et littéralement – leur sac, c’est-à-dire jusqu’à fournir aux juges les derniers éléments ­nécessaires à la défense de leur client.

Apparue sous la forme “avoir bien des tours dans son sac” en 1851 , l’expression fait référence au “sac à malices” d’un magicien, capable d’en faire sortir un lapin où n’importe quelle autre chose extraordinaire. Aujourd’hui, l’expression s’applique au sac à mains si mystérieux des femmes, qui permet de transporter tout et n’importe quoi, un peu à l’image de Mary Poppins qui l’utilise pour parer à toute éventualité.

Pour terminer notre propos, parlons des différents sacs fait main de manière artisanale, en commerce équitable et éco-responsables que vous pourrez acquérir sur notre site pour votre plus grand plaisir !

  • Le sac à main fait main, pour avoir un look parfait, c’est l’accessoire de mode les plus indispensable pour la femme.
  • Le sac de soirée, glam, classique, extrêmement féminin, un allié beauté, un « as de cœur » dans votre jeu.
  • Le sac Caba, pratique, une véritable caverne d’Ali baba ! Ses dimensions généreuses permettent ainsi d’y accueillir tout ce dont vous avez besoin pour votre journée et même plus…
  • Le sac pochette : souvent rectangulaire, il sera chic pour un cocktail, pratique en journée et simplement féminin, à votre image.
  • Le Tote Bag : best-seller de ces dernières années (il n’y a plus de sacs plastiques dans les supermarchés), il a su se rendre vraiment indispensable pour de nombreuses occasions (sorties, plage, balade en vélo, aller boire un verre…).
  • Le sac à bandoulière porté sur l’épaule, idéal pour être élégante, pour partir à l’aventure en weekend, pour chiner à droite, à gauche.
  • Le petit sac : n’oublions pas les jeunes filles ! Elles aussi veulent avoir de l’allure… Nous avons même observé certaines mamans en acheter… pour elles-mêmes, comme accessoire pour compléter une tenue.

Nous vous remercions pour le temps que vous avez consacré à la lecture de l’histoire du sac à main, un objet au passé riche, au présent fabuleux et au futur prometteur.

Le travail des artisans utilisant des matériaux naturels, travaillant selon des traditions anciennes et respectueuses de l’environnement permettront d’embellir les femmes avec passion avec nos sacs fait main tout en respectant Dame Nature qui en sera ravie et reconnaissante.

C’est la mission d’EL PELICANO et nous sommes fiers de pouvoir, via une politique de commerce équitable, contribuer modestement à la beauté des femmes et à celle d’une nature qui nous offre tant de choses exceptionnelles.